S'identifier - S'inscrire - Contact

La mort

Par gabrielney • Des poèmes • Mercredi 26/11/2003 • 0 commentaires • Version imprimable



La mort n'est pas prévue au programme
Mais le doute est à l'entrée du théâtre.
Enclin à transformer en drame
Ce qui n'était qu'une comédie folâtre.

Pour faire passer du rire
Aux larmes encore inutiles,
Il n'y a, je ne pense, pas pire
Que le doute, même futile

Il profite de la douleur
Qui court, même douce
Il profite des peurs,
De toutes nos frousses

Il réécrit toute la pièce
Au point que l'auteur
Jamais plus ne la reconnaisse
Et que se perdent les acteurs

La mort n'est pas prévue au programme
Mais le doute est à l'entrée du théâtre.
Enclin à transformer en drame
Ce qui n'était qu'une comédie folâtre.


Et pendant ce temps-là sur
En savoir plus sur du Théâtre Poétique