S'identifier - S'inscrire - Contact

Un regard vert.

Par gabrielney • Des poèmes • Vendredi 28/11/2003 • 0 commentaires • Version imprimable



Vaisseau de pierre,
Allongé, un violoncelle,
Au milieu de la passerelle.

Vaisseau de pierre,
Où encore naguère,
Je pouvais croiser
Ton regard
Vert.
Vaisseau de verre,
D'une transparence éphémère,
En éclats déjà brisés,
Pour une histoire
D'innocence téméraire.

Vaisseau de pierre,
Allongé, un violoncelle,
Au milieu de la passerelle.

Dans les coursives,
Des silhouettes vides,
Des parfums absents.
Des âmes à la dérive
Sans trips acides,
Sans aucun élan.

Vaisseau de pierre,
Allongé, un violoncelle,
Au milieu de la passerelle.

Vaisseau de pierre,
Sans vent, sans colère,
Je pouvais aimer
Ton regard
Vert.
Vaisseau de verre,
Loin de toute terre,
Me voilà esseulé,
Pour une histoire
Pourtant sincère.

Vaisseau de pierre,
Allongé, un violoncelle,
Au milieu de la passerelle.

Et pendant ce temps-là sur
En savoir plus sur du Théâtre Poétique