S'identifier - S'inscrire - Contact

Tu n'es jamais sortie...

Par gabrielney • Des poèmes • Samedi 07/02/2004 • 0 commentaires • Version imprimable

Tu n'es jamais sortie
De ma vie.

Et pourtant,
Tu n'y es jamais entrée,
Tu n'as jamais passé
Le seuil.
Mais même maintenant,
Je vis mal ton absence,
Qui toute mon existence
Endeuille.

Tu n'es jamais sortie
De ma vie.

Jamais amant,
A peine, une brève amitié,
Très vite perdue, altérée
En indifférence.
Avant longtemps,
Je ne pourrai te revoir
Pas une once d'espoir,
Un brin de chance.

Tu n'es jamais sortie
De ma vie.

Combien emmerdant
D'être obsédé de la sorte,
De croire que cela importe,
D'y croire encore.
Depuis le temps,
J'aurais dû comprendre,
J'aurais dû apprendre.
J'ai tort.

Tu n'es jamais sortie
De ma vie.

Etre impuissant
A pouvoir t'oublier,
A pouvoir t'enterrer
Dans ma mémoire
Définitivement.
Cala m'est impossible,
Par cette croyance indicible
Au hasard.

Tu n'es jamais sortie
De ma vie.

Encore longtemps,
Je pourrai m'imaginer
Dans tes yeux me plonger,
Qu'un mot,
Doucement,
De tes lèvres tombera,
Celui qu'il faudra.
Est-ce sot ?

Tu n'es jamais sortie
De ma vie.

Et pendant ce temps-là sur
En savoir plus sur du Théâtre Poétique

 

 

L'Archiduc à Bruxelles
Un couple, entre quatre yeux.

Je suis toujours
A la bourre
Dans mes histoires
D'amour

.

 

Je n'ai pas compris
La couleur de tes yeux,
Tout ce que tu m'as dit
Dans ton regard bleu.

Je suis toujours
A la bourre
Et ce n'est pas rare
Que je paye les débours.

Je n'ai pas compris
Dans nos volutes de fumée
Ce qui étaient l'ennui
Et l'envie de nous aimer.

Je suis toujours
A la bourre.
Peut-être encore ce soir,
Ai-je été diablement sourd.

Je n'ai pas compris
De tes lèvres, le dessein
Et quand tu as souri,
La fraîcheur du dessin.

Je suis toujours
A la bourre
Dans mes histoires
D'amour.

Et pendant ce temps-là sur
En savoir plus sur du Théâtre Poétique