S'identifier - S'inscrire - Contact

La valise d'une femme.

Par gabrielney • Des poèmes • Mercredi 11/02/2004 • 0 commentaires • Version imprimable

Ces valises imaginaires
Que toutes nous transportons,
D'aucuns diront
Poids inutiles
Et choses futiles.

Une photo de mariage
Dans un cadre doré
Dont on enrage
Parce qu'on a divorcé.

Sur un papier jauni,
Des lettres d'amis
Que l'on voudrait détester
Parce qu'ils nous ont trompées.

Ces valises imaginaires
Que tous nous transportons,
D'aucuns diront
Poids inutiles
Et choses futiles.

Des bribes de conversations,
Des restes de quatre vérités,
Où l'on se sentait con
Et que l'on voudrait oublier.

Un bouchon de champagne
Qui d'une fête témoigne,
Quel moment de bonheur
Dont on ne retrouve pas l'odeur.

Ces valises imaginaires
Que tous nous transportons,
D'aucuns diront
Poids inutiles
Et choses futiles.

La trace de ses attaques,
Qui au physique et au moral,
Nous a laissées patraques
Au point de penser "véronal".

Chiffonné, un ticket d'avion
Pour une lointaine destination,
En se disant que là-bas,
Tout recommencera.

Ces valises imaginaires
Que tous nous transportons,
D'aucuns diront
Poids inutiles
Et choses futiles.
Le petit coffret en fer
De galettes bretonnes
Que l'on nous a offert
Pour que l'on pardonne.

De somptueux coquillages
Et des photos de visages
Dont on ne sait d'où ils viennent,
De ces histoires tellement anciennes.

Ces valises imaginaires
Que tous nous transportons,
D'aucuns diront
Poids inutiles
Et choses futiles.

Un mouchoir roulé en boule,
Qui a essuyé les larmes
D'une madeleine maboule
Toujours en alarme.

Une vieille chemise rouge
Qu'il a porté le jour,
Où sans qu'une ride bouge,
Il a brisé notre amour.

Ces valises imaginaires
Que tous nous transportons,
D'aucuns diront
Poids inutiles
Et choses futiles.


Et pendant ce temps-là sur
En savoir plus sur du Théâtre Poétique