S'identifier - S'inscrire - Contact

L'histoire d'un petit Italien.

Par Denis Marion et Gabriel Ney • Des poèmes • Vendredi 16/04/2004 • 0 commentaires • Version imprimable

L'histoire d'un petit Italien,
Qui un jour est devenu gardien.
Je ne connais pas sa vie,
S'il méritait notre sympathie.

Il était peut-être mauvais père,
Mauvais mari et peut-être pervers.
Il battait peut-être sa femme
Et rien ne pouvait racheter son âme.

Il était peut-être aussi très bon
Ou alors vraiment très con.
Il aimait peut-être l'argent
Ou en voulait pour ses enfants.

Mais c'était un homme ordinaire
Qu'un jour, on l'a envoyé bien loin,
Dans un pays en proie à la guerre,
Pour garder je ne sais quel machin.

On l'a un jour pris en otage
Mais son gouvernement est resté fort.
Il n'a pas cédé à l'affreux chantage
Et le petit gardien en est mort.

Peut-être n'était-il pas innocent,
Mais de tous, il n'était le plus puissant.
Devait-il réellement mourir
Pour que d'autres puissent s'enrichir.

Il n'y a pas que les salauds,
Loin de là, qui y laissent leur peau.
Sinon ils ne feraient pas la guerre,
Là où meurent les gens bien ordinaires.


Et pendant ce temps-là sur
En savoir plus sur du Théâtre Poétique