S'identifier - S'inscrire - Contact

Un café, quelque part autour de Bruxelles...

Par Denis Marion et Gabriel Ney • Des poèmes • Mardi 20/04/2004 • 0 commentaires • Version imprimable

Une porte de café,
Ouverte sur la pénombre,
Un café d'habitué
Dont je ne suis pas du nombre.

Cela a l'air plutôt accueillent.
Ils ont l'air de s'amuser,
De passer du bon temps,
En tout cas assez pour rigoler.

Tout ce bruit parvient au trottoir
Sur lequel je ne passais pas par hasard.
J'en avais entendu parlé
Et je voulais connaître ce café.

L'un ou l'autre parmi ces gens
Ne doivent pas m'être inconnus
Je reste là, pourtant,
Sans vouloir entrer, être vus.

Comme si l'entrée m'était interdite
Par une de ces règles non écrites,
Si cela devait rester un sanctuaire,
Interdit aux visiteurs éphémère.

J'ai laissé la porte se refermer
Sur quelque chose qu'il faut oublier.


Et pendant ce temps-là sur
En savoir plus sur du Théâtre Poétique