S'identifier - S'inscrire - Contact

Le phare est vide

Par gabrielney • Des poèmes • Samedi 05/06/2004 • 0 commentaires • Version imprimable


Une photo du poète qui s'ignore, MH.

Il n'y a plus de gardien,
Dans le phare.
Maintenant, face à la mer,
La tour est vide de ses hommes.
C'est une machine,
Qui veille sur l'océan,
Qui veille par tous les temps.

Il n'y a plus de gardien
Dans le phare.
Uniquement une machine
Pour veiller les marins,
Plus qu'une machine
Pour veiller sur leur détresse
Et influencer leur destin.

Il n'y a plus de gardien
Dans le phare,
Plus d'homme, rien d'humain,
Derrière cette lumière,
Face à la mer,
Dans la tempête
Ou sous un ciel clair.


Et pendant ce temps-là sur
En savoir plus sur du Théâtre Poétique