S'identifier - S'inscrire - Contact

Pluie

Par gabrielney • Des poèmes • Jeudi 08/05/2003 • 0 commentaires • Version imprimable

 

Pluie, pluie, odeur de pluie,
Il a encore dans le nez
Des souvenirs de suie,
Les fumées âcres des papeteries,

Puis les trajets quotidiens
Pour gagner son pain,
Passer les hautes grilles,
Chaque jour de sa vie.

Pluie, pluie, odeur de pluie,
Dans son âme, incrustées
Les poussières de la cokerie,
Le labeur sans réel répit.

Le vacarme des machines
Dans son implacable routine
Lui laisse dans les oreilles
Une musique sans sommeil.

Pluie, pluie, odeur de pluie,
Qui ne parvient à effacer
Celle tenace de la suie,
Des fumées âcres des papeteries.

Une vie rythmée par huit,
Sans possibilité de fuite.
Même si l'usine vient à fermer,
Tout restera si incrusté.

Pluie, pluie, odeur de pluie,
Qui ne parvient à laver
Les poussières de la cokerie.
Tout ce qui marque sa vie.