S'identifier - S'inscrire - Contact

Pour un doux rêveur.

Par Gabriel Ney • Des poèmes • Jeudi 07/07/2005 • 0 commentaires • Version imprimable

Une histoire,
Une histoire d'il y a mille ans
Ou une histoire d'aujourd'hui.
Ce n'est pas très important.
Les chapitres ne seront pas écrits,
Jamais lus, même pas oubliés.

L'image d'une perle de sueur,
Sur ta lèvre supérieure,
Une perle que je voudrais goûter,
Prétexte certain à t'embrasser.

Ni le moment, ni l'endroit,
Ni la personne qui en a le droit.
Une chaude après-midi
Où nous ne nous sommes rien dit.

Ou comme d'habitude
Des mots sans certitudes.
Des mots qui ne risquent rien
Vite laissés, vite éteints.

L'image d'un sourire
Ou l'écho d'un rire,
Une idée de tendresse,
Perdue, en détresse

Ni le moment, ni l'endroit,
Ni la personne qui en a le droit.
Ni la personne qui en a l'envie,
Ou celle qui le dit.

Une histoire,
Aurait-elle vécu, il y a vingt ans?
Ce n'est pas LA mais SI
La note perdue au vent
Aucun mot n'est écrit
Sur ce qui ne peut s'avérer.