S'identifier - S'inscrire - Contact

Ange libertin,

sur un concerto pour clarinette et orchestre de Mozart

Par Gabriel Ney et Denis Marion • Des reprises • Dimanche 11/09/2005 • 0 commentaires • Version imprimable

C'est une histoire de souffles, légers et doux,
Une caresse, un baiser au creux du genou
Comme une quintessence du coquin
Comme des vers libres et libertins

C'est une histoire de notes en trop,
Témoignage de l'empereur des sots,
Alors qu'il y a juste assez pour douter
Que dieu n'est pas de la réalité

C'est une histoire de songes profonds
Où se mêlent petits culs bien ronds,
Une harpe, un orchestre et une flûte,
Dieu, les anges et un compositeur en rut.

C'est une histoire qui vous convie
A la réflexion et à la philosophie
Parfois aussi, sans doute, à la tristesse
Que vous fera oublier sa tendresse

C'est une histoire d'alchimie,
Fragile, si fragile et pourtant infinie,
Porteuse de tant de rêve et pureté
Que l'on en vient à oublier l'infidélité….de Mozart

Extrait de ce recueil