S'identifier - S'inscrire - Contact

Il faut plus que de s’asseoir sur un banc.

Par Cherche l'info • Des poèmes • Mercredi 28/09/2005 • 0 commentaires • Version imprimable

Il faut plus que de s’asseoir sur un banc
Pour être dans la vie des gens,
Des gens qui vous ignorent,
Des gens qui vous laissent en dehors.

Tout bouge autour de moi,
Et le temps,
Et les amants,
Qui ne se bécotent plus
Assis un peu plus loin.

Il faut plus que de s’asseoir sur un banc,
Pour dire d’être quelqu’un, un moment.
Etre le spectateur ne donne qu’un droit
Celui de regarder, peines et émois.

J’aurais pu lui dire beaucoup mieux,
Peut-être
Les mots qu’il lui susurre
A l’oreille
Pour la consoler.

Il faut plus que de s’asseoir sur un banc,
Pour jouer un rôle de simple confident.
Les mots passent au-dessus de vous
Comme le reste, on s’en fout.

J’aurais pu l’écouter se raconter,
L’aider,
La regarder
La respirer
Qui sait.

Il faut plus que de s’asseoir sur un banc,
Pour ne plus être qu’un simple passant,
Pour que l’on se rappelle votre visage
Autrement que d’un point du paysage.

Toute cette pièce se joue sans moi,
Je ne peux être
Ni une main,
Ni une épaule,
Ni un mouchoir.

Il faut plus que de s’asseoir sur un banc
Pour que l’histoire finisse autrement.

Je ne parviens pas à me lever
Pour aller lui parler.
C’est pathétique
Une femme (ou un homme) que l’on vient de larguer

Il faut plus que de s’asseoir sur un banc
Pour être dans la vie des gens.