S'identifier - S'inscrire - Contact

Dis-moi, dis-moi

Par Gabriel Ney et Denis Marion • Des poèmes • Lundi 17/10/2005 • 0 commentaires • Version imprimable

Dis-moi, dis-moi
Ce que tu crois,
Dis-moi, dis-moi
Ce que tu vois.

Si je pouvais être tes yeux,
Pour connaître le sens de ton regard.
Si je pouvais être tes mains
Pour la couleur de tes caresses.
Si je pouvais être ta bouche
Pour en avoir enfin le goût.
Si je pouvais être ton sourire
Pour en connaître l’assise.

Dis-moi, dis-moi
Ce que tu crois,
Dis-moi, dis-moi
Ce que tu vois.

Si je pouvais être ton ventre
Pour savoir comment on y repose.
Si je pouvais être tes épaules
Comment on les embrasse.
Si je pouvais être tes jambes,
La façon dont on les parcourt,
Et aussi le creux du genou
Savoir si l’on s’y arrête.

Dis-moi, dis-moi
Ce que tu crois,
Dis-moi, dis-moi
Ce que tu vois.

Je voudrais être tes reins
Et savoir comment on s’y perd.
Je voudrais être ton corps,
Comment on y joue accords.
Mais être dans ta tête
Mais être ton cœur
Et finalement tout savoir
Cela me fait peur.

Dis-moi, dis-moi
Ce que tu crois,
Dis-moi, dis-moi
Ce que tu vois.