S'identifier - S'inscrire - Contact

Aire d'autoroute

Par Gabriel Ney et Denis Marion • Des poèmes récents ou pas. • Samedi 06/10/2012 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés :

Un soir, une aire d’autoroute,
Je regarde mon café.
Le rendez-vous n’est pas manqué.
Il n’a pas été pris.
Tu rentreras plus tard dans la nuit.
Je rêve sans aucun doute.
La salle n’est pas peut-être pas glamour,
Mais au décor, je reste sourd.
Je rêve de ton regard plein de tendresse,
Comme une indicible promesse.

Tu ne viendras pas.
J’aurais dû sans doute te prévenir,
Ce n’est pas grave, il y a pire.
Il me reste à reprendre la route,
En écoutant un concert de saqueboute.
Tu ne viendras pas,
Mais tu as apprécié le geste,
Je ne serais donc pas en reste.
Ce n’est sans doute que partie remise,
Pour connaître quelque heure exquise.

Un soir, une aire d’autoroute,
Si l’attente fut inutile,
Elle n’a laissé aucun doute,
Seulement un parfum subtil,
De possibles souvenirs
Encore, espérons, à venir.