S'identifier - S'inscrire - Contact

Tes yeux.

Par Gabriel Ney & Denis Marion • Des poèmes • Samedi 24/06/2006 • 0 commentaires • Version imprimable

Sous-bois dans la forêt de Meerdaal.
Les couleurs des heures sombres
Et celles des heures heureuses,
Elles sont toutes là, à l'ombre
Des frondaisons calmes ou nerveuses.
La lumière fait la différence
Entre les couleurs qui espèrent
Et celles tristes des carences,
Toutes ces nuances de verts.
Et selon la manière d'avancer,
L'impression peut si vite changer
Entre sous-bois de rêve
Et taillis où l'on crève.
Et selon la manière de penser,
L'impression peut si vite changer
Qu'il y a là une barrière
Ou une invite à passer à travers.
Les couleurs des heures sombres
Et celles des heures heureuses,
Toutes sont là en nombre
Vaillantes, discrètes ou peureuses.
La lumière fait la différence
Mais le passant peut se tromper
Jouer affreusement de malchance
Et définitivement se fourvoyer.