S'identifier - S'inscrire - Contact

Un signe

Un clin d’œil à une dessinatrice.

Par Gabriel Ney et Denis Marion • Des poèmes • Mardi 25/03/2008 • 0 commentaires • Version imprimable

Entre les pages du dictionnaire,
Entre reconnaître et salamalecs
Au hasard des rimes et des sons
Courait un fou à clochettes.
En tout cas, il était encore là hier.
Moqueur, comme toujours, se rebèque,
De mot en mot, il crée la chanson
sans que je puisse être le prophète.

Où est-il donc parti aujourd'hui?
Je le retrouve entre centrifuge
Et en bas, au bout, stimule,
Eclatant d'un rire si sonore.
Je le tiens, mais non, il fuit
Par je ne sais quel subterfuge
Il disparaît, il se dissimule,
Du pied de nez, quel joyeux cador.

Reviens, dis-je, je veux te voir.
Une à une, je passe les pages
et il me sourit à commémoratif,
Un sourire au pauvre poète sans vers.
"Tu allais passer au désespoir?
Cela n'aurait pas été du tout sage.
De moi, tu n'es pas réellement captif.
Je suis simplement ton fou, ton joker."