S'identifier - S'inscrire - Contact

Pour une naissance…

Un contre-pied de la chanson de Brel "Ces gens-là".

Par gabrielney • Des poèmes • Lundi 29/09/2003 • 2 commentaires • Version imprimable




Chez ces gens-là,
On pense, Monsieur.
On ne croit pas toujours avoir raison,
Parce que les raisons, cela va et vient.
Chez ces gens-là,
On pense, Monsieur.
On a toujours ses propres idées
Mais on sait aussi écouter.
Chez ces gens-là,
On pense, Monsieur,
On n'a pas la science infuse,
Ni une sagesse diffuse.
Chez ces gens-là,
On pense, Monsieur.
On a peut-être sa religion
Mais qui n'est pas l'exclusion.
Chez ces gens-là,
On pense, Monsieur.
Et certainement, on réfléchit
Aux "pourquoi" de l'ennemi.
Chez ces gens-là,
On pense, Monsieur.
On ne s'arrête pas aux impressions
Qui de la vérité, sont digressions.
Chez ces gens-là,
On pense, Monsieur.
On ne pense pas être parfait.
On a ses défauts et on le sait.

Chez ces gens-là,
On pense, Monsieur.

Alors quand un enfant naît
Chez ces gens-là,
On peut réellement espérer
Qu'il connaisse la "liberté".


Et pendant ce temps-là sur
En savoir plus sur du Théâtre Poétique

Commentaires

par Un lecteur le Vendredi 29/04/2005 à 17:03

je n 'arrive pas à trouver un poème pour une maman enceinte !!!


par Un lecteur le Vendredi 29/04/2005 à 17:04

je n 'arrive pas à trouver un poème pour une maman enceinte !!!    je vous en suplie ,aidez-moi