S'identifier - S'inscrire - Contact

Cela n'en valait pas la peine.

Par gabrielney • Des poèmes • Mardi 21/10/2003 • 0 commentaires • Version imprimable


Je savais que cela ne valait pas la peine,
Qu'un jour, tu me ferais cette scène.
Je connaissais à l'avance tous tes reproches,
Tout le quotidien sur lequel on s'accroche.

Je savais que tout cela était inéluctable.
J'étais convaincu que tu en étais capable
Et j'en ai ce jour-là, la triste preuve
Je n'en ai pas regretté de te laisser veuve.

J'ai entendu tous les maux du monde
Et le plus doux était déjà immonde.
J'avais tout fait, si mal et en plus de travers.
Que l'on ne pouvait revenir en arrière.

J'ai vu passer notre vie commune,
Qui semblait à ce moment d'infortune.
Aucune des pierres n'était blanche
A entendre tes déclarations si franches.

Je savais que cela ne valait pas la peine,
Qu'un jour, tu me ferais cette scène.
Je ne m'étais donc pas tromper.
C'était cruel mais la complète vérité.

J'avais même attendu ça plus tôt,
Que de la mort passe enfin la faux.
Je suis content que tu aies pu me dire
Toute cette haine avant de mourir.

Je n'irai sans doute pas au paradis
Avec tout le mal que tu m'as dit
Et j'ai déjà vécu apparemment en enfer.
Je n'ai donc aucun souci à me faire.

Je suis parti sans aucun regret.
Je connais maintenant la paix
Mais comment peut-on tant se haïr
Au point de vouloir en finir.

Et pendant ce temps-là sur
En savoir plus sur du Théâtre Poétique