S'identifier - S'inscrire - Contact

Les cris

Par Denis Marion et Gabriel Ney • Des poèmes • Lundi 05/04/2004 • 0 commentaires • Version imprimable

Les cris,
Faudrait-il encore
Que tu les pousses,
Que tu veuilles
Que je les entende,
Que je les écoute,
Que je les comprenne.

Les cris,
Faudrait-il encore
Qu’ils aient un écho,
Que tu désire un mot,
Un simple mot ou plus,
Une réponse circonstanciée
Ou alors un sourire.

Les cris,
Faudrait-il encore
Ne pas en avoir peur,
Croire qu’ils font fuir,
Qu’ils sont source
D’une lourde condamnation,
Qu’ils impliquent sentence.

Les cris,
Faudrait-il encore
Que tu aies confiance
Et pour quelle raison,
Que j’aie de la patience,
Que je pose des questions
Et que tu accepte les réponses.

Les cris,
Faudrait-il encore
Que tous nous osions les pousser,
Pas tout le temps, pas toujours
Mais que nous osions les partager,
Plus enclins à partager les plaisirs
Que les « malaléas » de nos vies.