S'identifier - S'inscrire - Contact

Le voyageur imprudent

Titre emprunté à Barjavel...

Par Denis Marion et Gabriel Ney • Des poèmes • Mercredi 07/04/2004 • 0 commentaires • Version imprimable

Dans tous ces voyages,
Quelque part, improbables,
Ces voyages à la découverte,
Sur la foi d'impressions

Vouloir aller à l'horizon
Voir si son monde se termine,
Vouloir passer les crêtes
Pour des vallées toujours fertiles.

Pris par l'impatience de connaître
La valeur du périple
Et la raison de se dire
Qu'il faut du temps pour découvrir.

Dans tous ces voyages,
Quelque part, très réels,
Où, souvent, un point de vue
Demande un nouveau départ.

Vouloir aller à l'horizon,
Pour peut-être mieux comprendre.
Vouloir passer les crêtes
Dans une exploration si peu futile.

Pris par l'impatience de connaître,
Pour écrire des souvenirs
Et la raison de se dire
Qu'il faut du temps pour apprécier.


Et pendant ce temps-là sur
En savoir plus sur du Théâtre Poétique