S'identifier - S'inscrire - Contact

Sur un air de John Coltrane...

ou un couple de fiction....

Par Denis Marion et Gabriel Ney • Des poèmes • Jeudi 06/05/2004 • 0 commentaires • Version imprimable

Sur un lit, allongée,
Les jambes croisées,
Un pied qui rythme
Un air de John Coltrane.

Et ses yeux,
Levés aux cieux.
Pense-t-elle à une suite,
Sur un air de John Coltrane.

Sur un lit, sans bouger,
Sans rien demander,
Elle laisse lire
Ses courbes et ses creux.

Seules ses lèvres laissent
Un soupir pour que se dresse
L'idée du désir
Entre tous les deux.

Ils seraient aveugles et sourds
Pour ignorer que l'amour
Peut se faire et s'entendre
Sur un air de John Coltrane.

Toutes les plaintes d'un saxo
Et les accents d'un contralto,
Pourraient se comprendre
Sur un air de John Coltrane.

La partition d'un sommier,
Sur un tempo bien réglé,
Ajout d'un timbre métallique
Aux frôlements effrénés.

La dernière note se joue,
Le dernier écho s'échoue
Les musiciens, au point critique,
Ne peuvent que succomber.