S'identifier - S'inscrire - Contact

Dans les rues.

Par gabrielney • Des poèmes • Mardi 08/04/2003 • 0 commentaires • Version imprimable

Dans les rues ou quelques cafés,
Sans vraiment y croire,
Parce que le hasard
Est rarement bien disposé
A mon égard.

Ce serait compter sur une anomalie
Du temps ou de nos histoires.
Nous ne sommes pas faits
Pour , un jour, nous revoir.
Ce n'est certes pas l'envie
Qui pourrait me manquer.
Mais notre avenir est ainsi fait,
Tous les deux bien séparés.

Dans les rues ou quelques cafés,
Sans vraiment y croire,
Parce que le hasard
Est rarement bien disposé
A mon égard.

Et pourtant, j'essaie, je provoque,
J'espère les rencontres
En usant mes semelles
Mais l'inanité s'en démontre.
Tous les saints que j'invoque,
Toutes ces heures à marcher,
Et cela est bien cruel,
Ne pourront rien y changer.

Dans les rues ou quelques cafés,
Sans vraiment y croire,
Parce que le hasard
Est rarement bien disposé
A mon égard.

Pour me replonger dans tes yeux,
Pour l'amorce d'un sourire,
Cet arpentage de trottoirs
Me semble encore à offrir.
Par quelque effet miraculeux,
Je pourrais de nouveau ressentir
La châleur intense de ton regard
Et j'en rêve réellement à souffrir.

Dans les rues ou quelques cafés,
Sans vraiment y croire,
Parce que le hasard
Est rarement bien disposé
A mon égard..