S'identifier - S'inscrire - Contact

Tu mènes la danse.

Par Denis Marion et Gabriel Ney • Des poèmes • Lundi 31/10/2005 • 0 commentaires • Version imprimable

C’est toi qui mènes la danse
C’est toi que me donnes ma chance.

C’est toi qui dispose,
Qui a le droit de m’écouter,
Le droit de te détourner.
C’est toi qui t’expose
Parce que je pénètre
Ton monde, ton univers,
Que je passe tes barrières,
Que je sois allié ou traître.

C’est toi qui mènes la danse
C’est toi que me donnes ma chance.

Je marche dans tes traces,
Explore ton territoire,
En voulant trop savoir,
Intrusions que rien n’efface.
Je grimpe au sommet
De ces collines, de ces monts,
Pour découvrir ton horizon,
Inconscient de ce que je fais.

C’est toi qui mènes la danse
C’est toi que me donnes ma chance.

C’est toi qui dispose
De la clé de la dernière porte,
De ton ultime place-forte.
A toi d’ouvrir si tu l’oses.
Parce qu’après, cela dépendra
De ce que je suis, envahisseur,
Profanateur, mystificateur
Ou quelqu’un qui te respectera.

C’est toi qui mènes la danse
C’est toi que me donnes ma chance.