S'identifier - S'inscrire - Contact

Une variation sur le temps.

Pour quelqu’un qui m’y a fait penser et qui a peut-être raison.

Par Denis Marion et Gabriel Ney • Des poèmes • Mercredi 02/11/2005 • 0 commentaires • Version imprimable

Laisser le temps au temps
Parce que le temps guérit
Ou est-ce plutôt l’oubli ?
Prendre son temps,
Prendre du recul
Ou mettre une distance
Avec l’espérance
De ne pas faire d’émule.
Donner le temps
Aux autres pour s’adapter
Donner de son temps
Pour les aider
Prendre le temps
Comme la fuite.
Prendre le temps
Si l’on hésite.

Laisser le temps au temps,
Encore faudrait-il savoir,
Question de tempérament,
Question de regard.
Parce que le temps passe
Et que filent les années
Heureux pourtant qu’elles s’effacent
Quand elles sont désenchantées.
Etre au bon moment,
Ni trop tôt, ni trop tard.
Etre dans les temps
Pour participer au départ.


Laisser le temps
Quand on peut espérer
Ou alors maintenant,
S’il faut trancher.
Il y a celui qui sait
Pourquoi il attend
Celui qui feint d’ignorer
Pourquoi il donne du temps.
Il y a la souffrance
Si cela dure trop longtemps,
Parfois si immense,
Tellement, c’est important.

Mais bon, c’est ainsi,
Guérison ou oubli
Recul ou fuite,
Aide sans idée de suite.
Apprendre la patience.
Laisser au temps
Toutes ces chances
Avant de le mettre au ban.