S'identifier - S'inscrire - Contact

Portait de femme.

Par Denis Marion et Gabriel Ney • Des poèmes • Jeudi 03/11/2005 • 0 commentaires • Version imprimable

Une nuque
Que j’ai longtemps regardée
Et que j’aurais voulu embrasser
Un corsage
Dont je supputais les résistances.
Se dégraferait-il sans méfiance ?
Un bras,
Le soleil jouait sur son duvet,
Comme si, lentement, il le caressait.
Des jambes,
Qui se croisait et se décroisait,
Comme si quelque chose les dérangeait.
La voix,
Que j’aurais voulu réécouter,
Sonate composée et recomposée.
La respiration,
J’aurais voulu être ce souffle d’air,
Libre de passer les barrières.
Le dos,
Je l’imaginais s’arquer
Entre de l’extase, les piliers.
Les mains,
Qui jouaient entre elles,
Fines et assez belles.
Les yeux
Dont je tairais la couleur
Et que j’ai crû voir en pleur.
Le regard,
Qui devait pouvoir être tendre
A qui savait, patiemment, attendre.
Le visage,
Qui trop souvent se fermait
Comme si j’avais mal fait.

Pourquoi pense-t-il à cela ?
A quoi cela l’avancera ?.