S'identifier - S'inscrire - Contact

A crucifier un christ

Ecrit au « Blauwe Kater » Leuven.

Par Denis Marion et Gabriel Ney • Des poèmes • Samedi 05/11/2005 • 0 commentaires • Version imprimable

Accoudé au comptoir,
Il s’encrasse les poumons
A fumer son tabac noir.
Dans les oreilles,
Des éclats de basse,
Dans les yeux,
Des éclairs de route.
Il carbure à la bière,
Verre après verre.
Des paroles tristes
A crucifier un christ.
Accoudé au comptoir,
L’esprit vagabond,
Il implore ton regard,
Perdu la veille.
Rien ne s’efface.
Il est dans un creux,
Il a des doutes,
Tu serais là, près de lui,
Il te demanderait ton appui.
Mais tu n’es pas là
Et ça sonne comme un glas.