S'identifier - S'inscrire - Contact

éclat éternité

Par Cherche l'info • Des poèmes • Mercredi 09/11/2005 • 0 commentaires • Version imprimable

La lumière éminemment grise
De cette après-midi d'automne
Enveloppe cette rencontre
D'un voile terne et triste.

Est-ce pour cela
Que les visages restent immobiles,
Que les regards se fuient
Et se posent sur des horizons imaginaires.

Ce qui pourrait être doux
En devient peu à peu amer,
Chacun [peut-être] se demandant pourquoi
Cela se passe comme cela.

Les choses n'ont plus de sens
Ou plutôt le perdent.
Les protagonistes, immobiles
Deviennent chiens de faïence.

[L'avenir offrira-t-il encore
D'autres occasions
Ou est-ce scellé,
On n'y reviendra plus]

La lumière toujours grise,
Le monde sans étincelle.

Crie-le donc ce que tu veux dire.
Assène-moi la vérité.
Je ne supporte plus
Ce funèbre passage à vide.
Je préfère un éclat
Que le silence.