S'identifier - S'inscrire - Contact

A ma filleule.

Par Gabriel Ney et Denis Marion • Des poèmes • Lundi 16/01/2006 • 0 commentaires • Version imprimable

Il est plus là, il est parti.
Il t’a laissé avec le petit.

Je te donnais le bain.
J’étais encore gamin.
Je tournais bourrique,
Cheval de conte épique.
Je te regardais dormir
Ne jamais te voir souffrir.
Ca s’est passé autrement.
En un seul claquement,
Imprévu, un jour, un soir.
Sont morts les égards.

Il est plus là, il est parti.
Il t’a laissé avec le petit.

C’est comme ça, parfois.
On ne sait pas pourquoi.
Tu t’es arrêtée de pleurer.
Il fallait bien accepter.
Il est plus là, il est parti.
Il t’a laissé avec le petit.
C’est vrai que c’est grave.
Avec toutes ces entraves.
Ce ne sera pas facile,
Toutes ces épreuves inutiles.

Il est plus là, il est parti.
Il t’a laissé avec le petit.

Mais tu es une femme forte
Que notre amour réconforte.
Avec le temps qui passe
T’as décidé de faire face.
Il faut s’occuper de tout,
Il faut s’occuper de vous.
Le malheur, un jour, s’éloigne.
Tu t’occuperas d’Antoine.
Et il se passera quelque chose,
Un sourire, un bouquet de rose.

Il est plus là, c’est fini.
Tu vas t’occuper du petit.