S'identifier - S'inscrire - Contact

Blauwe Kater : Elle se tient au comptoir.

Une histoire que l’on m’a racontée.

Par Gabriel Ney et Denis Marion • Des poèmes • Samedi 21/01/2006 • 0 commentaires • Version imprimable

Elle se tient au comptoir,
Se tient pour ne pas choir.
Elle cherche l’amour
Mais l’ivresse la trouve.
Son homme l’a quittée
Lequel, celui d’un jour
Ou d’un antique mariage.
Elle se tient au comptoir
Répétant mille histoires.
Et l’alcool la ravage.
Son voisin l’approuve.
Elle commence à s’accrocher.
Les heures, peu à peu, passent.
Et elle, étrangement, plus lucide
D’amour, elle le sent cupide.
Elle trouve son empressement
Dérangeant. Cela l’agace.
Le salut serait dans la fuite
Mais à cause du vin, vain
Moyen tué par la cuite.
Alors, elle voudrait bien
Qu’on le foute à la porte.
A chaque fois, elle exhorte…