S'identifier - S'inscrire - Contact

Au milieu de la place.

Par gabrielney • Des poèmes • Dimanche 24/08/2003 • 0 commentaires • Version imprimable

Au milieu de la place.

Je suis au milieu de la place.
Les gens tournent autour de moi,
Vont, viennent, s'effacent
Mais ne s'approchent pas moi.

Ils ne sont pas méchants.
Ils me disent bonjour, de loin.
Ils sont bien là mais distants.
Je suis étranger, parmi les miens.

Je suis au milieu de la place,
Ni prisonnier, ni au pilori.
Et eux, sans haine, sans menace,
Même parfois l'un sourit.

Mais je reste tout seul,
Nu, sans plus rien sur moi,
Si ce n'est le linceul
De mes amours avec toi.

Je suis au milieu de la place,
Personne ne s'occupe de moi,
N'aurait la pitié ou l'audace
De s'enquérir de mon état.

Connaissent-ils ma vie,
Mes erreurs, mes passions,
La course des astres dévie
Et le dernier choix était déraison.

Je suis au milieu de la place.
Je n'existe déjà plus,
Il n'y a plus aucune trace
D'un homme qui a vécu.


Et pendant ce temps-là sur