S'identifier - S'inscrire - Contact

Aller au bout du monde.

Par Gabriel Ney et Denis Marion • Des poèmes • Lundi 24/03/2008 • 0 commentaires • Version imprimable

Aller au bout du monde
Paraît bien plus facile
Qu’aller au bout de son âme.
Il y a toujours quelqu’un
Pour vous accueillir
Au bout du monde,
Une maison pour vous abriter,
Sur la dernière falaise,
Avant le vide.

Mais nous sommes bien seuls
Au bout de notre âme.
Nous sommes bien seuls,
Sans personne pour nous guider.
Il n’y a pas de carte pour y aller
Et pas de plan pour en revenir.
Et là-bas, où s’arrêter,
Quoi décider ?
Au bout de notre âme,
Nous sommes bien seuls.
Il n’y a plus personne
Pour écouter nos paroles.
Plus personne,
Au bout de notre âme,
Si ce n’est nous,
Et si nous sommes attentifs,
L’écho de nos amours,
L’écho de nos passions
Pour nous dire
De revenir.