S'identifier - S'inscrire - Contact

Des blocs

Par Gabriel Ney et Denis Marion • Des poèmes • Jeudi 27/03/2008 • 0 commentaires • Version imprimable


Des blocs,
Des petits blocs,
Des petits blocs de ,
Des petits blocs de de toutes les couleurs.
Des blocs
Qu’on empile lentement,
Des rouges, des verts, des blancs,
Pour une pagode chinoise,
Une tour japonaise
Une ferme ou un gratte-.
Qu’importe l’architecture,
D’Egypte ou du futur,
C’est un équilibre qu’on apprivoise,
Une relation que l’on soupèse.

Des blocs,
Des petits blocs,
Des petits blocs de ,
Des petits blocs de de toutes les couleurs.
Des blocs
Qu’on empile prudemment,
Des rouges, des verts, des blancs,
En imaginant des histoires,
D’autres horizons,
Des liens très réels.
Qu’importe l’architecture,
Qu’importent les conjectures,
Il y a toujours du hasard
Dans nos passions.