S'identifier - S'inscrire - Contact

Le retour de la Triumph Bonneville

Par Gabriel Ney et Denis Marion • Des reprises • Jeudi 28/06/2007 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés : , ,



La rouille sur le bidon,
Les chromes ont foutus le camp.
L'huile sur le sol en béton
L'a tâché pour longtemps.
Le fauteuil à roulettes
Gagné à perpète
Jamais aussi loin
Ne roulera que cet engin.
Reste le souvenir du vent,
Des souvenirs d'amant,
D'une qui serre
Les bras autour de la taille,
"La belle, belle tu la bailles"
Etait ta constante affaire.
Quand sur ta monture
A l'aventure
Le long des doutes,
Amoureux sans route.
Elle vit toujours
Cette vieille Bonneville,
Si les filles sont parties,
Elle te tient encore compagnie.
Avoir été si sourd
Aux prières des femmes
Et si attentif à ta Bonneville
T'a coûté corps et âme.
La rouille sur le bidon,
Les chromes sont foutus le camp.
Ce qu'on est con
Quand on est jeune gens.
Si Elle n'avait pas tiré,
Pour une vie soi-disant manquée,
Enfourcherais-tu encore
Cet engin de mort.