S'identifier - S'inscrire - Contact

Prenez les chemins de traverse

Par Gabriel Ney et Denis Marion • Des poèmes • Samedi 03/05/2008 • 2 commentaires • Version imprimable

Prenez les chemins de traverse,
Dit le poète.
Quels chemins ?
Demanda l'homme.
Tous les chemins traversent,
Transpercent,
De part en part.
Même les voies sans issue
Vont quelque part.
Alors, pourquoi prendre les chemins de traverse ?
Pour la beauté du geste, répond le poète.
Si tout le monde les prend,
Ils ne le seront plus guère,
Lui répond l'homme.
Avec tous ces gens qui courent le monde,
Je préfère rester dans le mien.
Et à toute cette agitation,
Même par des chemins de traverse,
Je préfère tout droit,
Le goût du traversin,
Le plaisir des émois
Que procurent les coussins.
Bon Dieu, répond le poète
Et il se prend à envier
Ce quelque part ascète
Des envies de voyager.

Commentaires

En chemin par itpret le Dimanche 22/09/2013 à 14:37

Je reprends le le chemin la ou l'auteur l'avait laissé
c'est a dire en plein milieu.
Je suis bon marcheur mais je ne sais de qu'elle coté allé
voila que je trebuche , sur ce chemin de traverse plein de traverses , en faite une vielle voie de chemin de fer desafecté, que j'affectionne tout particulierement .
Au bout du chemin je suis au bout du rouleau, allez au bouleau, je m'assois a ces cotés.
Je rencontre enfin ce jeune passant dont le courant d'air me fait fremir de froid , on dirait une locomotive, et je ne sais ce qui le motive ?
je reprend mon chemin quand le vieux a la pipe sort des ronds de pipe , revoila la locomotive, allez j'arrete la je vais derailler ...


par Marion le Mercredi 07/03/2018 à 14:55

 Bonjour, votre source d'inspiration me flatte beaucoup, merci et à la prochaine fois.